Fondé en 1998, le Réseau des médiévistes belges de langue française se veut un lieu de contacts et d’échanges entre disciplines (archéologie, histoire, droit, philosophie, théologie, littérature et philologie, histoire de l’art, musicologie, orientalisme et byzantinisme) et générations, particulièrement attentif aux besoins des doctorants et jeunes chercheurs, et s’adresse tant aux chercheurs des différentes universités qu’à ceux actifs dans d’autres institutions (musées, archives, bibliothèques, services archéologiques, milieu associatif, sociétés savantes). Son intérêt a été reconnu par le Fonds National de la Recherche Scientifique belge (FNRS) qui lui a octroyé le statut de « groupe de contact ». Le RMBLF comble un vide important dans le paysage scientifique belge. En effet, il a entrepris la publication d’un annuaire des médiévistes francophones — le premier jamais réalisé —, un répertoire des mémoires et des thèses d’études médiévales réalisées dans nos universités — là encore, une première —, et la tenue de rencontres interdisciplinaires régulières. Des liens de collaboration ont d’ailleurs été noués avec notre association sœur regroupant les médiévistes flamands, le « Vlaamse Werkgroep Mediëvistiek », fondé quant à elle au début des années 1990. Depuis avril 2011, le groupe a lancé un projet de blog, l’Agenda du médiéviste, visant à concentrer en un seul lieu l’actualité en matière de publications, conférences, appels à contributions, prix, offres d’emploi, etc.

Visita il sito

A proposito dell'autore

Laureata all’Università Ca’ Foscari di Venezia in Storia e in Archivistica e biblioteconomia, si interessa di ricerca e valutazione delle risorse web per gli Studi Storici, progettazione e promozione della conoscenza storica attraverso le nuove tecnologie.

Post correlati

Scrivi

La tua email non sarà pubblicata